Les fakes news liées à la pandémie coronavirus dans le sport : cas des jeux olympiques de Tokyo 2020

Après un premier report des jeux olympiques de Tokyo, des spéculations, des fakes news, alimentent la toile et les médias traditionnels quant à un éventuel nouveau report de la compétition international prévu pour le mois de juillet 2021. Toute chose qui affecte considérablement le milieu sportif et extra sportif

 Rappel des faits

« Encore une fake news, c’est fatigant et ça ne repose sur rien », soupire Denis Massegila, président du comité national Olympique et sportif français (CNOSF) à l’émission radio France info. Le dirigeant fait allusion à l’article du  journal le Times, paru jeudi 07 janvier 2021, selon lequel le Gouvernement Japonais aurait accepté secrètement l’impossibilité d’organiser les jeux de l’été 2021. Le journal britannique, qui cite une source au sein de la coalition au pouvoir, précise que le Gouvernement pourrait sauver la face en proposant d’organiser les jeux en 2032. L’article du Times parut en ligne sur leur compte twitter, vient renforcer les spéculations autour de la tenue des jeux de Tokyo, reportés d’une année. Alors que le CIO (Comité international Olympique) et le premier ministre Yoshihidé SUGA martèlent que les jeux auront bien lieu, des sondages expriment le scepticisme voire l’opposition de la population tandis que d’autres dirigeants jettent carrément l’opprobre sur cette organisation.

Le comité internationale paralympique(IPC) a rappelé, Vendredi 08 Janvier 2021 dans un communiqué, que «  L’IPC, le CIO, le comité d’organisation des jeux de Tokyo 2020 et tous les acteurs sont concentrés sur la livraison dans des conditions sanitaires sécurisées des jeux Olympiques et paralympiques cet été. La position n’a pas changé et a été confirmée une nouvelle fois aujourd’hui par le CIO, Tokyo 2020 et le Gouvernement japonais ». Le texte précise que « comparé à mars 2020 (quand la décision du report des jeux avait été annoncée), on en sait beaucoup plus à propos de la Covid-19 et la façon d’organiser des événements sportifs de façon sécurisée pendant une pandémie et les campagnes internationale de vaccination »

De son côté, le gouvernement japonais a aussi communiqué : «  Certaines informations circulant aujourd’hui sur les réseaux sociaux et ailleurs, prétextant que le gouvernement du Japon a conclu en privé que les jeux Olympiques de Tokyo devront être annulés à cause du coronavirus. Cela est totalement faux. Lors d’une réunion de la commission exécutive du CIO en juillet dernier, il a été convenu que la cérémonie d’ouverture des jeux Olympiques de Tokyo 2020 se tiendrait le 23 juillet de cette année (…) nous mettrons en œuvre toutes les mesures possibles pour lutter contre la Covid -19 pour organiser des jeux sécurisés cet été ».

Les conséquences de ces Fakes news

Nous pouvons dire que les effets sont multiples. Au niveau du mental des sportifs, cela crée un climat d’incertitude ce qui nuit à la concentration et la préparation optimale des Athlètes. Sur le plan économique, les investisseurs sont hésitants à investir pour les JO au Japon à cause de ce climat d’incertitude causé par ces fakes News. Les comités nationaux olympiques sont tout aussi incertains d’où la préparation nonchalante de certains comités dans le monde. Il faut dire que les fakes news sont des réalités avec de nombreux enjeux, dans le secteur du sport. C’est pourquoi la lutte contre ce phénomène doit être prise davantage au sérieux dans le mouvement sportif.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Abonnez-vous à nos pages
Retour haut de page